Données économiques

Quelques chiffres

  • Nombre d'habitants : 508
    • Dont pour Coucy 1 = 290
    • Dont pour Coucy 2 = 218
  • Taxe Habitation : 11.20 %
  • Taxe foncière bâti : 17.48 %
  • Taxe foncière non bâti : 20.89 %
  • Taxe professionnelles : 9.41 %

Le budget

Le budget de votre commune, qu'est-ce que c'est ? Comment cela fonctionne ?

Le budget est le document comptable qui prévoit les recettes et autorise les dépenses de la collectivité. Il est établi par le Maire, son adjoint aux finances et quelques membres du conseil municipal lors d'une commission des finances avant d'être voté par l'ensemble du Conseil Municipal.

Il est constitué de dépenses obligatoires et de recettes certaines dans un premier temps avant d'être complété des charges et des produits de la gestion courante.

 

Il se divise en deux sections : Fonctionnement et Investissement à l'intérieur desquelles dépenses et recettes sont classées par catégorie.  

En 2015, par exemple, les dépenses de fonctionnement étaient de 162 065€ et les recettes se sont élevées jusqu'à 238 650€.

Dans les dépenses, on retrouve entre autres 39 230€ de charges à caractère général (Facture de téléphone, EDF, Fioul, Assurance, factures d'entretien des bâtiments, du matériel et de la voirie communale), 58 717€ de charges de personnel (Salaires et charges sociales), 21 246€ de fiscalité (reversement à la CCPR) et d'autres charges de la gestion courante pour 40 030€ comme les indemnités des élus et les charges sociales s'y afférent pour 16 650€, la cotisation pour la défense incendie pour 14 126€, les subventions - 2 500€ pour le CCAS, 6 130€ pour les associations locales.

 

 

Quant aux recettes, elles sont principalement composées des dotations de l'état pour 141 825€ (60 793€ de dotation forfaitaire, 16 375€ de dotation solidarité rurale, 17 956€ de dotation nationale de péréquation et 29 175€ de fond départemental de la taxe professionnelle), des impôts et taxes pour 73 849€ (46 015€ de contributions directes - TH / TF - 18 670€ de taxes sur les pylônes et 9 002€ de fonds de péréquation),de l'utilisation du domaine public pour 5 888€ (remboursement de la CCPR - consommation EDF des écoles - pour 4 554€, concession de cimetière et frais accessoires à la location de la salle de fêtes), des revenus de biens immobiliers (7 435€ de location de logement et de location de la salle des fêtes), du remboursement du contrat aidé pour l'embauche de l'employé communal à hauteur de 7645 € et enfin de recettes exceptionnelles (remboursement de sinistre par l'assurance, cette année 818€)

 

 

 

Côté investissement, les dépenses ont représentées en 2015, 170 585€ et les recettes 106 423€

Les dépenses d'investissement concernent des biens qui ont vocation à durer dans la collectivité comme l'achat de logiciel informatique pour 1 870€ ou de matériel de voirie (miroir 575€, signalisation 3 285€ mais aussi décoration de noël pour 2 980€). Cependant, la plus grosse partie des dépenses de cette section sont au profit des travaux réalisés sur le territoire de la commune : 70 490€ en tout, pour l'éclairage public de la grande rue - 38 736€ - le parking de Coucy 2 - 4 865€ - la chaudière de la salle des fêtes - 6 907€ - l'éclairage de la salle des fêtes et son nouveau plafond - 11 300€ -

Il y a aussi les participations versées aux collectivités locales qui ont réalisé des travaux pour le compte de la commune comme par exemple la FDEA qui détient la compétence électrique et à qui il a été versé 55 245€ pour sa participation à la réalisation des travaux d'éclairage public de la grande rue. Et enfin depuis 2015, suite à la création du budget annexe du service assainissement, une subvention d'équilibre de 42 982€.

Les recettes sont directement liées à ces dépenses puisqu'elles résultent de demandes de financement auprès des différents organismes d'état. Ainsi, en 2015, 89 747€ ont été versés par l'état lui même, 2 786€ par la région et 7 890€ par le département.

 

4 300€ de FCTVA (récupération d'une partie de la TVA payée sur les dépenses d'investissement) et 2 095€ de TAM ( taxe d'aménagement) viennent compléter les recettes de l'exercice 2015.